112 Aus Paris . pas a un principe qui lui soit propre ; eile marche tou - jours d'un pas egal , sinon avec l'histoire politique , du moins avec l'histoire intellectuelle et sociale d'un peuple ; eile en est le plus fidel e commentaire " . Wir citiren weiter ( p . 21 ) : „ Ce n'est donc pas seule - ment a l'origine des races qu'il faut placer la creation des idiomes ; nous les creons ä tout moment , car tous les changements qui les affectent sont notre oeuvre . De meme qu'on doit chercher dans la structure de notre appareil vocal la raison premiere des alterations phoniques , de meme tous les changements grammaticaux , si legers qu'ils soient , ont leur principe dans notre pensee . II n'y a pas de langage en dehors de nous . . . Les mots n'existent qu'au moment oü nous les pensons et les comprenons . — L'ob - servation exterieure des formes du langage . . . n'est donc que le commencement et la base de la grammaire compa - rative . Les faits que 1'Observation constate ont besoin d'etre rapproches du principe qui les a produits . . . Notre science ainsi entendue prendra l'interet des etudes qui nous parlent de nous - memes . C'est le sentiment liistorique , c'est la presence de l'homme qui donne aux ouvrages de J . Grimm tant de charme et de vie . Par delä ces causes secondes , qu'on appelle la prononciation , l'accent , l'orga - nisme grammatical , la philologie comparee doit nous faire connaitre l'homme , puisque le langage est la plus ancienne , la plus spontanee et la plus continue de ses creations . In der Revue des deux mondes vom 15 . Febr . b . I . spricht Hr . Gasten Boissier über les theories nouvelles du poeme epique . Er ist der neuen Kritik nicht feindlich . Auf den Unterschied zwischen Homer und Virgil versteht er sich sehr gut . Nur mißfällt ihm manches an der neuen Weise , die echten Epen zu betrachten : il y a eu un arrangeur , il n'y a pas eu de poete , klagt er . Ich erwidere ihm : Kein Gedicht ohne Dichter . Der Dichter eines Epos aber ist ein Volk : la com - position et la forme lui appartiennent . f St -